Mondialisation. Innovations technologiques. Changements climatiques. Vieillissement de la population. Urbanisation. Mouvements démographiques. Partout, autour de nous, le monde change, évolue à la vitesse grand v, et l’écart entre les réalités urbaines et rurales s’accentue.

J’ai eu l’occasion de discuter de ces enjeux avec des jeunes provenant de partout au Canada. Plusieurs s’annoncent comme des leaders de leur communauté, et partagent généreusement leur vision de l’avenir.

Leur propre avenir les préoccupe aussi. Le monde du travail évolue rapidement; il est transformé par la technologie, l’automatisation, l’émergence de nouveaux et stimulants secteurs mais aussi, la disparition de domaines entiers. Ces bouleversements sont d’une ampleur que je ne soupçonnais pas il y a seulement cinq ans, alors que je quittais les bancs d’école.  

Les fondations communautaires ont révélé ces tendances dans les rapports Signes vitaux et ont soutenu les jeunes leaders à travers différents programmes de subventions et de bourses. À l’échelle nationale, Fondations communautaires du Canada a aussi mis l’accent sur ces « secousses sismiques », qui affectent tout particulièrement les jeunes générations, dans le rapport Signes vitaux 2012, #GenerationFlux. Face à ce constat, nous avons créé le Fond catalyse jeunesse, grâce à des contributions privées, publiques et philanthropiques. J’ai eu le privilège de collaborer avec les fondations communautaires qui ont travailler sur le Fonds communautaire pour le 150e anniversaire du Canada. J’ai été témoin de l’engagement des fondations communautaires envers les jeunes; plus de 5 millions de dollars ont été versés à quelque 700 initiatives menées par des jeunes.

Dans le cadre de mon travail avec la fondation RBC, FCC et un vaste réseau de fondations communautaires à travers le Canada, je suis de plus en plus stimulée par cet engagement envers les jeunes, et cette idée de remettre le pouvoir entre leurs mains, particulièrement dans le contexte de petites et moyennes collectivités.  Le Défi communautaire objectif avenir RBC s’articule autour d’une seule grande question : Quelle est votre idée la plus audacieuse pour satisfaire un besoin local urgent?

J’ai bien hâte de voir les réponses, et la créativité des jeunes! Nos jeunes leaders proviennent de partout : de Ucluelet, Colombie-britannique, à Gander, Terre-Neuve, et de Tecumseh, Ontario, à Yellowknife, Yukon, et même de plus loin…  Quelles expériences partagent-ils? Et qu’est-ce qui demeure, typiquement, local?

J’ai aussi très hâte de voir se déployer le leadership jeunesse. En participant à ce défi, les jeunes agiront de façon positive sur leur collectivité, tout en développant des compétences et de nouvelles relations. Une expérience porteuse d’un avenir prometteur, pour eux, tant au sein de leur collectivité que sur le marché de l’emploi.

À FCC, nous avons envie d’apprendre de cette expérience.

Que se passe-t-il lorsque nous remettons le pouvoir de décision entre les mains des jeunes? Quelles possibilités peuvent s’ouvrir lorsque les partenaires de tous les secteurs s’engagent ensemble envers la jeunesse? Qu’apprendrons-nous de cette expérience? Et comment nous en servirons-nous pour transformer nos communautés et notre pays?

Le voyage ne fait que commencer! Les fondations communautaires participantes reçoivent les demandes du 22 mai au 18 septembre 2019. Suivez-nous sur #DéfiOARBCNous avons hâte d’entendre vos idées et de voir comment elles revitaliseront les communautés partout au Canada.

Alors… c’est quoi ton idée audacieuse?