Déclaration de Fondations philanthropiques Canada, du Financeurs en environnement au Canada , de Fondations communautaires du Canada et du Cercle sur la Philanthropie et les Peuples Autochtones au Canada 


La COVID-19 est un test majeur de solidarité et de sens de la communauté pour les Canadiens. En ce temps d’incertitude, nous avons tous un rôle à jouer. Comme communauté philanthropique, il y a plusieurs choses que les fondations peuvent faire dès maintenant. Nous pouvons apporter notre aide en agissant rapidement et de façon dynamique, et en dépassant nos conventions et normes organisationnelles pour nous adapter aux nouvelles réalités imposées par la COVID-19.

Avec l’aide des secteurs sans but lucratif et de bienfaisance, nous avons établi 5 principes directeurs pour aider les fondations à soutenir les bénéficiaires d’une subvention en cette période difficile. Nous invitons les fondations canadiennes à les adapter selon leurs besoins et à se joindre à nous pour les mettre en oeuvre, afin que les organisations que nous finançons puissent continuer leur travail important dans nos communautés pendant et après la crise.

Cinq principes directeurs pour aider les fondations à soutenir les bénéficiaires d’une subvention


1) Faire preuve de flexibilité, de pragmatisme et de proactivité dans notre subventionnement

  • Convertir les subventions affectées en fonds sans restriction, ou pour le moins assouplir les restrictions associées aux subventions existantes
  • Assurer une flexibilité pour les livrables et les échéanciers liés aux rapports
  • Accélérer les calendriers des paiements (malgré les turbulences sur les marchés)
  • Simplifier les directives pour les demandes
  • Fournir des subventions d’urgence non affectées aux partenaires actuels, et élargir la portée du financement
  • Poursuivre si possible les cycles réguliers de subventionnement afin de protéger la capacité opérationnelle des partenaires

2)   Collaborer ou contribuer aux fonds d’urgence aux niveaux local et national, à mesure qu’ils sont créés

  • Éviter le dédoublement et la paperasserie. Contacter les partenaires et chercher des moyens pratiques d’améliorer le financement sur le terrain
  • Amplifier les efforts menés par les agences de la santé publique et par les gouvernements

3) Développer et déployer l’expertise et les fonds afin de protéger la capacité et la résilience des organisations de première ligne

  • Offrir une expertise et des outils de financement, notamment des actifs et des fonds de dotation, pour soutenir la capacité des partenaires à gérer les flux de trésorerie et à maintenir ou augmenter leurs activités durant la crise
  • Fournir un financement temporaire, des prêts, des placements en actions, des investissements d’impact et un financement de base aux partenaires pour qu’ils puissent réorganiser leurs activités
  • Offrir des ressources et une aide aux leaders et aux organisations autochtones qui s’efforcent d’accomplir leur travail en dépit des disparités préexistantes en matière de santé et de bien-être, et des antécédents de pandémie dans les communautés autochtones
  • Prendre des risques et investir autrement dans les OSBL, afin de bâtir et de renforcer l’infrastructure communautaire pour un Canada plus inclusif et plus viable lorsque la vie reprendra son cours

4)  Appuyer les activités de plaidoirie 

  • Appuyer les organisations communautaires et faire connaître leurs besoins. Ce qui est particulièrement important pour les groupes en quête d’équité, entre autres les communautés autochtones et les organisations dirigées par des Autochtones, ainsi que les organisations dirigées par des noirs, des gens de couleur, des queers et des non-binaires
  • Comprendre et soutenir qu’il est impératif que les décideurs politiques livrent des réponses et des programmes durables, justes et équitables. Employeurs, travailleurs, femmes, nouveaux arrivants et autres groupes ont tous besoin de réponses afin de combler maintenant les fossés et de donner le ton pour un rétablissement positif et progressif. On ne peut laisser personne de côté

5) Prendre une approche à long terme et maintenir l’engagement 

  • Fournir des fonds d’urgence ET prendre une approche à long terme
  • Faire preuve d’ouverture pour combler les lacunes et répondre aux besoins qui émergeront après la crise, lorsque sera venu le temps de la stabilisation, du rétablissement et du renouvellement
  • Investir temps et énergie pour remarquer, montrer et partager avec d’autres de nouveaux moyens et de nouvelles normes afin d’approcher notre travail, qui engendreront un profond changement et favoriseront plus d’équité et de justice, dans les mois et les années à venir

Nous vous invitons à ajuster ces mesures selon votre contexte, à les adopter et à les diffuser largement auprès de vos propres intervenants, afin qu’ils puissent profiter des mesures et continuer à travailler à leur plein potentiel, pour un impact maximal. Ensemble, travaillons pour aider le mieux possible nos communautés à traverser cette tempête. 

Contactez-nous

Fondations philanthropiques Canada:
Jean-Marc Mangin, président-directeur général | jmmangin@pfc.ca 

Le Cercle sur la Philanthropie et les Peuples Autochtones au Canada:
Kris Archie,
directrice générale | kris@circleonphilanthropy.ca

Réseau canadien des subventionneurs en environnement:
Thea Silver, directrice générale par intérim | thea@environmentfunders.ca

Fondations communautaires du Canada:
Andrea Dicks, présidente | adicks@communityfoundations.ca & Andrew Chunilall, chef de la direction | achunilall@communityfoundations.ca