Au fur et à mesure que progresse la crise de la COVID-19, nous continuons d’entendre des histoires inspirantes au sujet de la mobilisation des communautés, des interventions d’urgence, et des solutions novatrices apportées par des fondations communautaires.

Partout au Canada, les fondations communautaires luttent contre la pandémie, déterminées à aider et soutenir les personnes dans le besoin. Cette crise nous a montré la force d’une communauté engagée, et les diverses réponses d’urgence des fondations communautaires ont prouvé l’importance des initiatives communautaires dans les municipalités et les régions locales.

Le texte qui suit s’inscrit dans une série d’articles mettant en lumière les efforts des fondations communautaires canadiennes en vue d’apporter une aide d’urgence. En plus de ces articles, nous avons compilé sur une carte les initiatives de mobilisation des fondations communautaires à travers le Canada.


La Windsor-Essex Community Foundation (WECF) a adopté une approche holistique pour répondre à la COVID-19. Lisa Kolody, directrice générale, et l’équipe de la WECF ont mis en place une approche en trois volets : un fonds d’intervention d’urgence COVID-19, un sondage des partenaires pour connaître les besoins communautaires, et la campagne « Windsor/Essex (W/E) Cares » pour sensibiliser la communauté.

Le fonds d’intervention d’urgence vise à combler les lacunes au niveau local en fournissant une aide financière aux personnes les plus vulnérables. Selon Mme Kolody, la production du rapport Vital Signs 2018-2019 a contribué à dresser un portrait global de ces lacunes. La participation à des initiatives de collaboration, telles que la coalition Centraide sur la sécurité alimentaire, a aussi aidé la WECF à savoir quels secteurs devraient déjà recevoir une aide gouvernementale, et quels secteurs auraient besoin de l’appui de la fondation. La WECF a renoncé à percevoir les frais habituels pour le fonds d’intervention d’urgence, et a recueilli plus de 40 000 $ avec l’appui et la générosité de donateurs actuels et de membres de la communauté; un citoyen a envoyé un chèque de 100 $ après avoir pris connaissance du fonds dans le journal local!

Mme Kolody affirme que la compréhension des besoins communautaires et les mesures pour y répondre sont un rôle essentiel des fondations communautaires. Les résultats du sondage « W/E Cares Covid-19 Survey » ont été très décevants : parmi les organismes de bienfaisance ayant répondu au sondage, moins de 20 % sont demeurés en activité, et près des deux tiers ont besoin d’un soutien financier. Ces connaissances orientent maintenant les subventions d’urgence octroyées par l’entremise du fonds d’intervention.

« Notre vision est d’inspirer la philanthropie, et notre travail est de donner de l’espoir », a-t-elle dit.

C’est bien ce que démontre la campagne « W/E Cares ». La WECF partage de bonnes nouvelles sur diverses plateformes sociales, et présente des bénévoles et des entreprises qui offrent une assistance. Par ailleurs, la campagne s’efforce de relier les organismes de bienfaisance aux ressources et aux bénévoles nécessaires.