Au fur et à mesure que progresse la crise de la COVID-19, nous continuons d’entendre des histoires inspirantes au sujet de la mobilisation des communautés, des interventions d’urgence, et des solutions novatrices apportées par des fondations communautaires.

Partout au Canada, les fondations communautaires luttent contre la pandémie, déterminées à aider et soutenir les personnes dans le besoin. Cette crise nous a montré la force d’une communauté engagée, et les diverses réponses d’urgence des fondations communautaires ont prouvé l’importance des initiatives communautaires dans les municipalités et les régions locales.

Le texte qui suit s’inscrit dans une série d’articles mettant en lumière les efforts des fondations communautaires canadiennes en vue d’apporter une aide d’urgence. En plus de ces articles, nous avons compilé sur une carte les initiatives de mobilisation des fondations communautaires à travers le Canada.


Lorsque Nneka Otogbolu a accepté le poste de directrice des communications et de la stratégie sur l’équité à la Edmonton Community Foundation (ECF), jamais elle ne s’était imaginé que son premier défi serait associé à une pandémie mondiale. Pendant sa première semaine de travail à la fondation, l’OMS a annoncé la pandémie. Depuis lors, elle contribue activement au Rapid Response Fund — un fonds d’intervention d’urgence lancé par la fondation en vue de contrer les effets de la COVID-19 à Edmonton. 

« Il suffit de vous laisser guider par vos valeurs », dit-elle, tout en expliquant son approche pour l’élaboration d’un plan de communications en une période sans précédent. 

Comme première étape clé, il fallait établir les faits réels. Particulièrement les premières semaines, alors que la situation en après-midi pouvait paraître radicalement différente de celle du matin, il était crucial de vérifier constamment les faits pour s’assurer que la fondation communiquait aux Edmontoniens l’information la plus à jour et exacte possible. 

En utilisant la technique du remue-méninges pour le fonds d’urgence, la fondation communautaire s’est demandé quel complément elle pouvait offrir aux nouvelles mesures de soutien du gouvernement fédéral. Consciente des lourdes pertes financières que subissaient déjà les organismes de bienfaisance locaux, la fondation voulait distribuer rapidement de l’argent pour la population. À cette fin, elle a décidé de créer le fonds d’urgence et de fournir un financement sans restrictions aux partenaires communautaires locaux, dont beaucoup aideront à verser cet argent aux personnes nécessiteuses de la communauté. 

Par exemple, une subvention sans restrictions a été offerte au Edmonton Arts Council. La fondation communautaire a soutenu le Creator’s Reserve, qui octroie des subventions de 5000 $ à des artistes pour créer de nouvelles œuvres d’art ou contribuer à des œuvres existantes. Des sommes sont réservées aux artistes autochtones et aux artistes issus de groupes en quête d’équité. 

Selon Nneka Otogbolu et la ECF, ce n’est qu’un début. Nneka considère le fonds comme un moyen de s’associer à de nouveaux et à d’actuels partenaires afin de les aider à offrir une aide immédiate, mais elle pense aussi à l’avenir, sachant que la pandémie produira un impact à long terme.